Montmerle 2009


La récession économique mondiale n’épargne pas l’industrie montmerloise. Nos entreprises sous-traitantes de l’industrie automobile ressentent aussi la dégringolade des ventes de voitures neuves. Au revoir et merci aux intérimaires, passage de trois à deux équipes et congés forcés sont en vigueur. la chute des commandes commencée cet été s’accentue! Les salariés montmerlois risquent d’être plus durement touchés si ces entreprises n’ont pas une trésorerie et des relations commerciales fortes. La crise mondiale télévisuelle est concrête! Pensez donc, braves gens, quand vous faites vos courses, à lire les étiquettes et privilégier l’achat des produits fabriqués en france même si cet acte et sa publicité sont contre-indiqués par l’OMC. Une économie de proximité réduit la polution liée au transport et favorise l’emploi local.

Du coq à l’âne!

Concernant la salle place du marché (attribuée aux chevaliers des minimes), elle a été de nouveau la cible de caillassage sur les fenêtres côté saône (la deuxième fois en deux mois) même si à notre connaissance il n’y a pas eu de dégradations à l’intérieur.  On peut ajouter à ces incivilités les nouveaux graffitis et l’abri-bus explosé (si ce n’est pas un accident). Chacun déplore ces actes violents et espère que la façade côté saône soit enfin sécurisée car chaque année des vitres y sont brisées. Il est facile de lier ces dégradations à la disparition d’Activ-Jeunes au profit des Chevaliers  mais il faut rappeler que même en activité, l’association destinée aux jeunes était aussi la cible de jalousies entrainant des actes destructeurs ou des intimidations autour de la salle. Les chevaliers des minimes étant une association d’adultes plus nombreux, et de ce fait disposant d’un réseau avec les autorités plus fort, ils devraient pouvoir se faire entendre et demander à protéger le local mis à leur disposition.

De l’âne à l’alphabet!

Les possibles auteurs de futurs méfaits se conduiront-ils mieux avec une école publique vidée de ses adultes et bourrée d’enfants? Au moins auront-ils l’habitude de la surpopulation en milieu carcéral!

Escarmouchegrande-gueule

Publicités

8 Responses to “Montmerle 2009”


  1. 1 maman mars 15, 2009 à 10:31

    de là à ce qu’on vous décerne une médaille pour avoir élevé vos enfants comme des Natacha KANPOUCHE;
    ça c est sûr elle ne gênait personne en « vivant » au grand air elle !
    Je propose une nouvelle révolution génétique : enfantons des lapins ==> plus faciles à garder en CAGE !

  2. 2 camera mars 11, 2009 à 1:03

    zonez s’il vous plait en silence et j’ajoute : si possible avec le sourire car vous serez bientôt filmés ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

  3. 3 maman mars 11, 2009 à 12:12

    il existe un skate park à Montmerle ?

  4. 4 ch'ti moineau mars 10, 2009 à 3:37

    je vais surement passer du coq à l’âne moi aussi, mais je viens d’apprendre en lisant les arrêts sous la halle de la place de la mairie, qu’il est INTERDIT maintenant de jouer au ballon sous la halle et autre jeu bruyant, qu’il existe un skate-park* qui convient très bien pour ces activités, quelques soit le temps d’ailleurs…Donc zonez les jeunes mais sans bruit sous la halle, et les coqs au poullaillier, les ânes à l’étable !!!!
    La rue est à nous !!

    *ndlr: notre petit moineau voulait probablement parler du city-stade

  5. 5 RALEUSE février 5, 2009 à 5:19

    Il y a longtemps que je n’ai pas eu « Montmerle Info » !Et vous ?

  6. 6 rinkazaray février 5, 2009 à 2:56

    de quoi réfléchir à ce que les montmerlois devraient s’inquiéter et peut-être entamer le même genre de requette, vu que ça a abouti !!
    En effet sur le clocher, au-dessus des médecins nous avons des antennes similaires à celle de Tassin, alors que faire?Il y a principe de précaution…

  7. 7 erin brokowitch février 5, 2009 à 1:27

    C’est une première en France. Un arrêt rendu mercredi par la cour d’appel de Versailles, et qui devrait faire jurisprudence. En vertu du « principe de précaution », il condamne l’entreprise Bouygues Telecom à démonter sous quatre mois ses antennes relais installées à Tassin-la-Demi-Lune, près de Lyon…

    Trois couples domiciliés à proximité des antennes avaient porté plainte pour trouble de voisinage, en insistant sur le fait que personne n’est encore en mesure de certifier l’absence absolue de risque sanitaire à vivre sous une antenne-relai. Le tribunal correctionnel de Nanterre a condamné Bouygues à démonter sous quatre mois, avec 100 euros par jour de retard, au nom du « risque potentiel sur la santé des riverains ». Il accordait alors 3.000 euros aux plaignants. La cour d’appel de Versailles a confirmé la condamnation, fixé l’astreinte de 500 euros par jours de retard à partir de quatre mois, et fixé à 7.000 euros la somme à verser à chaque couple, « pour exposition à un risque sanitaire». Un montant de dommages et intérêts qui risque de donner des idées aux riverains des antennes qui ne s’étaient jusque-là pas préoccupés de principe de précaution.

    a suivre……….

  8. 8 harrycovert janvier 27, 2009 à 7:14

    Lentement mais surement se profile la fin d’une epoque…

    Les crises ont toujours quelque chose de salutaire, à nous d’inventer notre vie de demain.

    La fin du productivisme « bourrin » nous offre de belles perspectives de reconquête humaniste.

    Consommer moins,désirer moins,travailler moins pour vivre mieux :)))


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




janvier 2009
L M M J V S D
« Déc   Fév »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Archives


%d blogueurs aiment cette page :