Le progrès sécuritaire


En premiere page du Progrès de ce vendredi nous avons deux titres concernant la sécurité publique avec un article national traitant du rapport de la cour des comptes et un dispositif de prévention de la délinquance à Miribel.

En ouvrant le journal à la page val de saône, faisant face au Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance un article concernant Montmerle et ses incivilités. S’appuyant sur des dégradations commises, énoncées et détaillées on nous ressert les caméras de surveillance (elles ne sont plus de protection?!) souhaitées par le Maire pour la sécurité des administrés.

La fin de l’article est moins clair puisqu’il évoque un vote fin aôut… alors que le budget a déjà été voté lors du conseil du 31 mars 2010 (« 30000€ pour les caméras de télésurveillance (au lieu de 23000€ du fait de l’élargissement du plan initial d’implantation : champ de foire, centre sportif – 13 ou 14 caméras au lieu de 8 initialement prévues) »).

Ce qui laisse perplexe c’est encore ces vérités clamées sur tous les toits: La population voit ce projet d’un oeil très favorable! Peut-être est-ce vrai, peut-être pas, l’important est de le dire et de le répéter (comme pour le port).

Mais peut-être ces 2 derniers points annoncent en fait un vote de la population fin aôut?

Des solutions?

Tirées de l’article: les dégradations se produisent principalement la nuit…l’équipe de police municipale compte 4 agents ou assimilés… qui travaillent principalement de jour…

Chaque Montmerlois peut écrire au préfet pour demander une augmentation de la présence des gendarmes sur la commune de Montmerle: si vous faites un mail en préfecture il vous répondra personnellement.

Mettre en place comme à Miribel un CISPD avec les amis et élus de l’intercommunalité!

Présenter un projet de vidéo surveillance pourquoi pas mais dans le respect des finances, de la liberté de chacun et que les personnes ayant accès aux caméras soient uniquement mandatées par la justice en cas de plainte. Mais combien faudra-t-il installer de caméras pour aider à rechercher les coupables de toutes ces incivilités qui menacent « la sécurité des administrés ».

Les caméras ne protègent pas, elles permettent après coup de faciliter l’enquête.

Si on veut que les caméras protègent il faut un agent en permanence derrière l’écran et une équipe prête à intervenir!

A voir le documentaire passé  sur la chaine LCP  Assemblée nationale:  Camera city

Anonimous Mouchus Reflexus

Publicités

13 Responses to “Le progrès sécuritaire”


  1. 1 harrycovert juillet 15, 2011 à 6:06

    Je serais tout de même curieux de connaitre, ces fameux problèmes de délinquance (nombre,lieu,date et nature) qui justifierait un dispositif à mes yeux aussi couteux qu’inutile…

    Ma belle mère me parlait justement de toute cette insécurité qui sévirait actuellement, je lui demandais si elle avait été victime d’un vol, d’une agression ou de quelconque méfait…
    Il se trouve que non… « mais avec tout ce que l’on voit à la télé  » me dit elle…

  2. 2 extrait de la cour des comptes juillet 2011 juillet 14, 2011 à 9:27

    Quand les opérateurs de vidéosurveillance n’appartiennent pas au
    corps des policiers municipaux, ce qui est fréquent, ils ne sont ni
    assermentés ni agréés.
    […]
    Pour autant, les risques de dérives dans l’utilisation des systèmes
    de vidéosurveillance sont réels, notamment en matière de respect de la vie
    privée. Les caméras qui peuvent être orientées à distance sont équipées
    d’un téléobjectif puissant. Les systèmes de vidéosurveillance sont
    programmables pour « flouter » ou masquer automatiquement les entrées
    et les fenêtres des immeubles privés, mais ce dispositif ne peut être
    systématique, sauf à retirer toute efficacité au visionnage de la voie
    publique. Son paramétrage peut être modifié. Certains personnels peuvent
    avoir accès aux codes.

  3. 3 extrait de la cour des comptes juillet 2011 juillet 14, 2011 à 9:21

    Comme l’a rappelé le « Guide méthodologique de
    vidéoprotection » publié en 2009 par le ministère de l’intérieur, les
    systèmes de vidéosurveillance, « dans le souci de concrétiser la sûreté en
    sécurisant la liberté d’aller et de venir » risquent, si des précautions ne
    sont pas prises, « de porter une atteinte excessive au respect de la vie
    privée ». En conséquence, la décision d’autoriser l’implantation d’un tel
    dispositif doit résulter d’une appréciation de la proportionnalité entre la
    réduction de l’insécurité et l’augmentation du risque d’atteinte à la vie
    privée résultant de chaque dispositif.
    […]
    En pratique, la commission départementale se réunit généralement
    une fois tous les deux mois. Son fonctionnement se heurte à des
    difficultés techniques. Le président, quand il est un magistrat en exercice,
    parfois même vice-président du tribunal de grande instance, est peu
    disponible pour exercer sa fonction. La désignation des représentants des
    maires du département et de la chambre de commerce et d’industrie est
    généralement délicate, faute de candidats, et ceux-ci sont souvent absents
    des réunions.
    Le nombre de dossiers inscrits à l’ordre du jour de chaque réunion
    peut être très élevé (près de deux cents dans les Bouches-du-Rhône), du
    fait des nombreuses demandes des commerces et entreprises de services
    pour des établissements ouverts au public. L’examen des dossiers
    complexes est le plus souvent superficiel et rapide. Les membres de la
    commission les découvrent sur table. Le secrétariat de la commission
    n’est pas en mesure d’effectuer un travail préparatoire par manque de
    temps et de moyens. Ainsi, la demande d’installation de 357 caméras
    supplémentaires par la ville de Nice, reçue en préfecture le 22 juin 2009,
    a fait l’objet d’un avis de la commission départementale daté du
    lendemain.

  4. 4 extrait de la cour des comptes juillet 2011 juillet 14, 2011 à 9:18

    Aux Etats-Unis et en Allemagne, le nombre de caméras de
    surveillance des espaces publics est moindre, proportionnellement à la
    population. La plus ou moins grande importance du déploiement de la
    vidéosurveillance est notamment liée à des considérations relatives à la
    protection des libertés individuelles. Si, par exemple, la vidéosurveillance
    des espaces privées est très répandue aux Etats-Unis, le nombre de
    caméras de voie publique dans les trois plus grandes villes américaines
    (500 à New-York, 200 à Chicago, 80 à Los Angeles) est modeste au
    regard de la population couverte (15 millions d’habitants).

  5. 5 extrait de la cour des comptes juillet 2011 juillet 14, 2011 à 9:16

    La circulaire ministérielle du 12 mars 2009 relative aux conditions
    de déploiement des systèmes de vidéoprotection a donné instruction aux
    préfets de considérer que le risque d’insécurité est avéré même si le lieu
    ou l’établissement à surveiller n’ont pas connu d’agression ou de vol au
    moment de la demande. Les préfets disposent donc d’une grande marge
    d’appréciation. Ils accordent des autorisations d’installation de caméras
    de surveillance de la voie publique dans des quartiers où la délinquance
    baisse ou dans des communes où son niveau est faible, comme à
    Baudinard, village du Haut-Var de 146 habitants dont 51 intra-muros,
    autorisé en 2009 à s’équiper de douze caméras disposées dans la rue
    municipale, mais aussi devant l’église, le cimetière, au belvédère ou sur
    les courts de tennis

  6. 6 belle de nuit juillet 13, 2011 à 4:23

    nous parlons du bruit mais personne parle du bruit avec les piscines et les enfants qui hurlent à côté des parents qui ne disent rien ‘(ils sont peut être sourd) il est vrai que je ne possède pas de piscine et plus d’enfants à la maison je dois voir cela d’un autre oeil

  7. 7 1984 Georges Orwell BIG BROTHER juillet 13, 2011 à 4:17

    La France bientôt à l’heure biométrique

    Libération
    08/07/2011

    http://www.liberation.fr/politiques/01012347958-la-france-bientot-a-l-heure-biometrique

  8. 8 Anonyme juillet 12, 2011 à 8:48

    la guêpe
    Les icivilités n’ont pas lieu à 3h l’après midi, maisà 3 h dans lanuit. J’ai connu un temps où leMaire et un Adjoint étaient dans la rue à cette heure cruciale.

  9. 9 Peleu-sienne juillet 11, 2011 à 3:10

    Dimanche matin, galère à Montmerle, en effet les gardes municipaux où sont-ils. Place de l’Eglise, des automobilistes attendent en double file que Madame sortent du commerce et empêchent la libre circulation. En face de la Boucherie de M. Nicod c’est du pareil au même, toutes ces personnes sont incapables de faire 100 m afin de se garer correctement, oui Mme Randier était seule mais les gens ne faisaient pas n’importe quoi.

  10. 10 corbeau rose juillet 10, 2011 à 9:14

    je me pose une question pourquoi avons nous 4 gardes à quoi servent ils
    à mettre des PV et pourquoi la nuit ils restent bien chez eux et la journée enfermés dans leur bureau
    ou est le temps de MADAME RANDIER QUI FAISAIT à fond son travail qui allait le soir au bord de SAONE qui disait bonjour aux MONTMERELOIS
    combien nous coute les 4 GARDES BONNE QUESTION UNE REPONSE ?

  11. 11 poème un peu blème juillet 8, 2011 à 11:08

    Quand il veut se débarasser de son chien, il dit qu’il a la rage,
    Quand il veut se débarasser de sa jeunesse, il dit qu’elle est sauvage.

    Puisqu’il ne sait pas donner du bonheur,
    Il peut quand même faire peur.

    Puisqu’il n’a pas confiance dans ces administrés,
    Il veut les vidéo-surveiller.

    Quand il y a une opposition,
    Il dit qu’il a quand même raison.

    Quand il veut un port,
    Il dit qu’il a pas tord.

    Malheureusement il n’a pas de chance,
    La cour des comptes hait la vidéosurveillance!

    Maintenant il doit être chagriné,
    Comment pourra-t-il vidéo surveiller?

    Il va sûrement se rabattre sur le port,
    Pour nous prouver qu’il n’a pas tord.

    En effet, c’est son autre bébé,
    Il le porte avec fierté!

    Les Monterlois en sont les parrains,
    C’est ce qu’il répète avec entrain,

    Tout le monde rève de la fin du poème,
    Mais moi, je ne veux pas de problème.

  12. 12 bizarre ! juillet 8, 2011 à 10:37

    C’est bizarre, au petit matin, je ne vois pas de dégradation !

  13. 13 EROS juillet 8, 2011 à 10:09

    Imaginons que nos élus organisent un référendum pour avoir l’avis des Montmerlois: « pour ou contre la vidéo surveillance à Montmerle »…
    Bah moi j’suis plutôt carrément contre, mais si le « pour » passait (et c’est j’en suis certain fort probable…), je pesterais à la connerie des gens, cela conforterait ma misanthropie… mais…bon démocrate, j’accepterais la sanction des hurnes… j’ai il est vrai une certaine habitude de miser le cheval perdant, pi finalement on aurait ce qu’on merite…
    …Ouf…nos élus n’auront jamais le courage de consulter la populass!…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




juillet 2011
L M M J V S D
« Juin   Août »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Archives


%d blogueurs aiment cette page :