Conseil du lundi soir


Il y avait conseil municipal ce lundi dans la salle des Bateliers mais ce fut plutôt un conseil de discipline pour le président du Smidom Mr Chavent. Celui-ci était de retour pour assister au conseil et à demander à pouvoir prendre la parole afin d’éclaircir l’affaire financière dévoilée par le Progrès. Vous aurez bientôt le compte-rendu. Mais hier soir beaucoup se défoulèrent verbalement sur un homme, malgré ses explications (articles du progrès inexacts, tendancieux et à charge; impossibilité de démentir ou d’expliquer, car le droit de réponse dans le Progrès est minimaliste). Que ces élus prient pour que durant leur mandat de 5 ans quelque chose ne leurs échappe. Que ces élus soient vigilants sur l’utilisation qui est faite de l’argent publique pendant leur mandat. Car en votant souvent les yeux fermés, sans que les commissions ne se réunissent, parfois sans information préalable, j’espère qu’ils ne se retrouveront pas comme ce Monsieur, livré à la presse et bientôt jeté dans le port. Chargé l’ennemi désigné depuis les élections sur les bases de « si c’est vrai c’est dans le Progrès » est un peu précipité. Il est inadmissible que les administrés payent les manques ou erreurs des élus entendait-on : oui sans conteste, mais depuis l’avènement de la démocratie c’est toujours le cas, combien déjà dépensé en études de faisabilité ou en remboursement de frais pour une signature de mariage?

Plusieurs enquêtes ont débuté concernant cette affaire et dans quelques années nous saurons quoi!

L’histoire du Smidom, celle de l’ADAPEI de l’Ain viennent toutes deux d’un problème entre des employés et des élus. Que les conseillers qui jettent la pierre soient vigilants sur le traitement, le respect et la considération faite aux employés de la commune, car ce pourrait être un jour la base d’un article du Progrès.

14 Responses to “Conseil du lundi soir”


  1. 1 noël avril 30, 2012 à 11:18

    Il y a un principal cardinal et indéfectible : le dirigeant est responsable des actes de ses subordonnés.
    Quelles que puissent être les compétences du collaborateur, quelle que soit la confiance , aucune délégation ne peut s’exempter de contrôle.
    Aussi ce manque de vigilance ne peut être passé sous silence.
    Mais vouloir associer Mr Chavent à de quelconques faits délictueux est indigne.
    Ceux qui manient l’invective devraient tout simplement avoir honte.

  2. 2 CORBEAU ROSE avril 30, 2012 à 8:16

    maintenant personne ne connait DSK surtout les amis d’HOLLANDE QUELLE HONTE moi mes amis sont des amis de toujours dans la joie et dans la peine
    je pense que tous ses actes ne sont pas de sa faute le pauvre dommage qu’il ne soit pas au SMIC ;;;;;;;

  3. 3 Mediapart 29 avril 2012 avril 30, 2012 à 6:31

    « « Diversion », « officine », « infamie » : le sarkozysme n’aime décidément pas l’indépendance des médias et le démontre par ses réactions à nos nouvelles révélations sur ses secrets libyens. Comme en 2010 dans l’affaire Bettencourt, le pouvoir en place préfère insulter les journalistes dont les informations le dérangent plutôt que de répondre aux questions qu’elles posent. Mediapart ne retire rien de ses révélations, aussi légitimes que fiables. Mise au point en forme de rappel des principes démocratiques. »

  4. 4 ex-conseillère avril 27, 2012 à 5:08

    Que ce soit dans sa vie professionnelle ou dans sa » vie municipale »François Chavent a toujours fait confiance à ses collaborateurs. C’est son style de management. Malheureusement cette fois-ci il s’est trompé..

  5. 5 L"anonyme" du conseil - Réponse à Mr le Maire avril 26, 2012 à 11:20

    Monsieur le Maire,
    J’ai assisté au conseil de ce lundi soir, comme à tous les autres d’ailleurs, puisque c’est moi-même qui en fait les comptes-rendus sur ce blog. Vous savez très bien qui je suis, cela ne fait pas l’ombre d’un doute et si vous souhaitez faire part de vos impressions sur ma personne aux lecteurs du blog plutôt que directement auprès de moi, pas de soucis.
    Je sais donc parfaitement ce qui s’est dit et j’ai fait en rentrant du conseil un bref topo aux administrateurs du blog (dont je ne fais pas partie), de mon ressenti par rapport à ce que j’ai pu entendre ce soir là.
    A partir de là, l’article ci dessus a été écrit, et concernant le point relatif au conseil, il est tout à fait conforme au ressenti personnel que j’ai évoqué, et non pas « tendancieux, dans l’opposition, et sans analyse ».
    Tout d’abord, vous n’êtes à aucun moment dans cet article, mentionné personnellement quant au fait de faire partie des personnes ayant invectivé de manière parfois gênante, je trouve, à grand coup de « mais je ne comprends pas », « mais vous auriez dû », « c’est inadmissible » etc.. .
    Je confirme qu’au vu de la ferveur donneuse de leçons de certains conseillers, vous avez à plusieurs reprises rappelé qu’il s’agissait de comprendre les erreurs commises, car il s’agissait d’argent public, et non pas de juger.
    Je confirme également, et je reste sur mon avis personnel, que je ne souhaite à aucune personne de votre conseil et particulièrement aux fervents justiciers, qu’il ressorte, d’ici quelques années, des faits gênants datant de la mandature dont ils faisaient partis. Je ne doute pas que vos décisions et actions sont faites en votre âme et conscience propre, mais contrairement à ce que j’ai pu entendre : je pense que non, il n’est pas possible d’avoir un total contrôle sur tout, et une erreur ou une malhonnêteté humaine peut toujours être possible, sans que l’on s’en rende compte nécessairement tout de suite, ce qui est le cas dans la plupart des scandales financiers ou autres de notre société, et ce, depuis plusieurs décennies.
    La retranscription sans parti pris que je ferai dans le compte-rendu du conseil, comme je le fais dans tous les autres comptes-rendus, même pour les points pour lesquels je suis parfois fortement en désaccord, en témoignera.
    Je pense que ce qui s’est passé au sein du Smidom est effectivement grave, et je pense aussi qu’il était bien que Mr Chavent ait demandé à s’exprimer pour expliquer et donner sa version des faits qui est toute autre que ce qui est paru dans la presse. Une enquête est en cours. Point barre pour le moment.
    Certains disaient ne pas avoir eu le sentiment d’avoir eu de quelconques explications ou étaient gênés par l’opacité de celles-ci, malgré l’exposé de Mr Chavent, mais je peux le concevoir, car de ma place du public du conseil, et du fait des coupures intempestives, j’arrivais presque à en oublier le point en cours d’explication. Voilà donc mon ressenti sincère, nous n’avons effectivement pas tous le même, mais il en est ainsi…

    S.G. « LA » Anonyme du Conseil
    (car je suis une fille et j’ai le droit d’être anonyme, tout comme la manière dont nous votons)
    Citoyenne montmerloise et libre de penser.

  6. 6 Fureteuse avril 26, 2012 à 1:36

    Monsieur Anonyme vous etes certainement nouveau à Montmerle pour ne pas avoir de jugement du passé,et vous avez raison sur l’art de serrer toutes les mains, cest populaire et cela donne l’impression que l’on est considéré, on peut meme pousser le bouchon jusqu’à la messe

  7. 7 Sens de lecture avril 26, 2012 à 12:28

    Merci pour la précision Escarmouche, mais ceci est clair dans l’article, il n’est pas question de Mr le Maire, mais « des conseillers qui jettent la pierre », simplement les rancoeurs et à prioris peuvent effectivement donner une perception différente de la lecture.
    Cependant, il est appréciable que Mr le Maire ait apporté une réponse à cela. Merci.

  8. 8 escarmouche avril 26, 2012 à 11:47

    il est vrai que lors de cette réunion Le premier élu fut dans la tempérance et précisa plusieurs fois que ce n’était pas l’homme qui était visé mais les faits qui devaient être clarifiés. D’autres élus furent plus emportés et accusateurs.

  9. 9 BA avril 26, 2012 à 9:38

    c’est mieux de sourire, serrer les mains par devant et de planter des couteaux par derrière ou de penser à soi au lieu du peuple ?
    puisqu’on en est au proverbe l’habit ne fait pas le moine
    on est d’accord sur la meilleure façon d’avoir un avi fiable : les actions et les décisions et comment est dépensé l’argent de nos impôts
    si je pouvai choisir je dépenserai ma part dans le chemin du peleu plutot que dans des études pour un port
    ça c’est plu important qu’un sourire ou un bonjour

  10. 10 FORESTIER avril 25, 2012 à 6:24

    Encore une fois, je l’ai dit et écrit, il ne s’agit pas de chercher des responsables sur ce fiasco du Syndicat des Ordures Ménagères. Il ne s’agit que de savoir comment on en est arrivé là (pour ne pas refaire lesq mêmes erreurs), quels sont les montants qui sont en jeu et y a-t-il une éventuelle possibilité de récupérer les sommes indument versées par la Communauté de Communes en paiement puisque c’est elle qui a la compétence.
    Pour l’avenir, il convient de réfléchir sur les solutions qui existents pour ramasser les Ordures Ménagères, soit directement par le SMIDOM après « nettoyage » des erreurs du passé, soit par la fusion avec un autre Syndicat (comme l’avait suggéré Mr Le Préfet lors de la Réforme des Collectivités Territoriales) soit par la mise en place de la sous-traitance (VEOLIA, SUEZ, etc).
    Lors du CM de lundi 23.4.2012, je suis volaontairement resté dans du factuel.
    S’agissant d’argent public, je ne peux et nous devons chercher le pourquoi du comment et nous ne devons pas subir sans connaitre les raisons et les montants concernés.
    Les « anonymes » qui ont peut-être assisté au Conseil Municipal savent ce qui s’est dit. S’ils disent l’inverse, ils ou elles sont tendancieux et sont dans l’opposition pour l’opposition sans chercher à analyser. Je suis à la disposition de toutes et tous pour répondre sur ce sujet et sur tous les autres d’ailleurs.
    Jean-Christian FORESTIER
    Maire de Montmerle

  11. 11 Anonyme avril 25, 2012 à 1:02

    Regretté? Il ne disait jamais bonjour dans la rue! Peu avenant, peu aimable, ce genre de maire n’est pas à regretter humainement. Est ce qu’un bilan professionnel de ses années de maire a déjà été dressé? A partir de là, on pourra juger.

  12. 12 frelon curieux avril 25, 2012 à 9:11

    Qui peut se permettre de juger ?
    A MEDITER : on voit la paille dénsl’oeil de son voisin mais pas la poutre dans le sien

  13. 13 Fureteuse avril 24, 2012 à 7:04

    C’est une attitude déplorable !
    Monsieur chavent est un homme respectable et respecté et un maire très regretté.

  14. 14 confiance avril 24, 2012 à 9:48

    Je crois que les élus qui s’acharnent ainsi sur cet homme, devraient peut être faire attention à leurs propos et regarder tout simplement juste autour d’eux pour voir ce qu’il s’y passe réellement car il est évident que faire confiance à son personnel n’est plus d’actualité au sein de cette nouvelle équipe municipale gérée par un seul homme… d’ailleurs, pourquoi un seul homme ? ne fait-il donc confiance à personne ? ni à son conseil ni à son personnel ?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




avril 2012
L M M J V S D
« Mar   Mai »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Archives


%d blogueurs aiment cette page :