avenir


Actuellement, à part la crise économique, nous avons une crise générationnelle qui se développe par le fait que les jeunes ne sont pas représentatifs dans les fonctions économiques (problèmes sur le marché de l’emploi) et politiques! notre 4eme circonscription n’est que le reflet d’un conservatisme de libéraux en retraite ou si pas encore, en passe de l’être après une dure vie de labeur. Quel sens avons nous de continuer à vivre en société si notre contrat social n’est plus respecté même par les anciens?  perte de sens? il est en effet dommage que la sagesse des jeunes générations ne soit pas entendu! mes respects Monsieur d’EELV …d’y croire encore! continuez!!! revenez, recommencez… un jour nous serons nombreux à vos côtés! et même les anciens , devenus sages, porteront la jeunesse pour un demain plus reluisant. L’utopie d’aujourd’hui sera la réalité de demain! Quelle réalité pour le Montmerle de demain? un port? un village barricadée dans sa trouille des « estrangers de l’Afrique du Nord », avec courbettes et tapis rouge au Quatar qui subventionne tous nos projets d’avenir, parce que ce sont les seuls qui ont encore « des sous » et du bon pétrole?!!!!  Le Montmerle de demain, l »Ain de demain, la Région Rhône Alpes de demain, la France de demain c’est le jeunesse d’aujourd’hui. Alors il serait peut être temps de lui ouvrir les portes du pouvoir, de la former au contrat social, de partager ces « petites richesses inutiles, fardeaux de notre solitude »sous lesquelles nous crèveront tous écrasés! 70 ans?….. un bel âge pour planter des arbres…..

Louise Michel

Publicités

8 Responses to “avenir”


  1. 1 Discussion (suite) avec La Louise ;) ... juin 24, 2012 à 10:41

    Louise,
    C’est que la Louise Michel que je connais, l’anarcho-révolutionnaire, communarde, déportée…celle morte il y a plus d’un siècle, elle devait l’être un peu, radicale…C’est vrai que depuis, un bon nombre d’écoles, de bibliothèques, de crèches portent son nom…mythique elle serait devenue institutionnellement compatible ( héhé…Les révolutionnaires du passé sont vénérés alors que ceux du présent ne seraient que de vulgaires terroristes Bolchéviques)…
    RADICAL, REFORMISTE, CONSERVATEUR, TROUILLARD, AVENTURIER…
    …?qu’y suis-je?…
    -Si être radical c’est ne pas se soucier des moyens pour arriver à ses fins (Alinsky dans son livre, que je te prêterai bien volontiers, est très souple avec cette notion de fins est de moyens, pas moi)…alors non je ne le suis pas…
    -Si être réformiste c’est croire en notre République, penser que les changements viennent par le haut, que l’essence de la citoyenneté est le vote (pour moi voter, même pour un compétent, honnête, humaniste, écologiste et sympathique candidat qui ne sera jamais élu, ce n’est pas agir, attendre un truc qui n’arrivera jamais, c’est ne rien faire)…alors je ne suis pas réformiste…
    -Si être radical c’est croire en la révolution et aux utopies qu’elle véhicule (je crois qu’on peut bien rêver des utopies, mettre par quelques moyens plus ou moins licites leurs représentants au pouvoir, le nouveau monde ne serait pas mieux, l’Histoire le sait, les utopistes oublient… l’homme n’est pas Dieu, le Christ vertueux et il faut faire avec…c’est triste?…surtout pas, notre espèce est souvent médiocre mais ce n’est qu’un postulat…Puis l’utopie, ce serait quoi : la perfection, le paradis, un aboutissement, un monde fini, plus d’évolution, de progrès…Est-ce humain ?)…alors je ne suis pas radical..

    Je pense qu’il faut inventer des nouvelles formes de lutte, modernes, populaires donc efficaces, se battre pour des causes, modestes ou ambitieuses, se battre et surtout y prendre du plaisir…
    Je crois aux vertus de la politique par le bas, à des contres pouvoirs citoyens et populaires assez puissant pour influer…aux petites victoires, aux petits pas…pas aux grands desseins, pas aux utopies…Je reste persuadé que l’on peut rassembler autour de luttes cohérentes, humanistes et non dogmatiques…
    Je suis profondément démocrate, je crois que l’implication de l’individu dans son destin lui donne de la dignité et donne du sens à sa vie…si ça c’est être radical ou réformiste ou je ne sais quoi encore (peut-être utopiste..héhé !…), alors malgré mon aversion des étiquettes et ma méfiance des groupes en général, je veux bien en être, fièrement…
    En tout cas je te conseille la lecture d’Alinsky…Ne serait-ce que pour le critiquer…

    Un autre extrait:
    « Il ne suffit pas d’élire des candidats, encore faut-il exercer des pressions sur eux. Un révolutionnaire devrait toujours avoir à l’esprit la réponse que fit Franklin D. Roosevelt à une délégation venue lui soumettre des propositions de réformes : “D’accord, vous m’avez convaincu, maintenant continuez votre action parmi les gens et faites pression sur moi.” C’est en maintenant la chaudière sous pression qu’on en vient à l’action. Aucun politicien ne peut rester longtemps assis sur une question brûlante si vous la rendez suffisamment brûlante. »

    Un petit article plein d’humour d’un blog écolo. qui conforte mon point de vue qu’il ne faut naturellement pas attendre grand chose de nos « Maitres » :
    http://carfree.free.fr/index.php/2012/06/21/lecologie-cest-batho/

    Taby Doubidou

  2. 2 Louise juin 21, 2012 à 9:45

    Taby
    Je ne suis pas radicale mais réformiste! J’ai le défaut de regarder l’histoire des hommes avec un regard trop critique!mais tu me prêteras ton bouquin que je souhaitais lire après une bonne critique hertzienne. merci

  3. 3 le guêpe juin 20, 2012 à 3:57

    Les jeunes ont des idées qui sont souvent bonnes,
    les anciens ont l’expèrience,
    mêlons les deux pour un avenir.qui peut être prometteur

  4. 4 Taby Doubidou juin 16, 2012 à 1:16

    Chère emblématique Louise :
    Ci-dessous quelques extraits d’un livre, « Etre radical, de Saul Alinsky, éditions Aden. », que je viens de commencer :

    « Il existe certains principes fondamentaux de l’action politique qui jouent indépendamment du temps et du lieu. Il est primordial de les connaître si l’on veut s’attaquer de façon efficace au système. C’est ce qui fait toute la différence entre un radical réaliste et un radical de papier qui se sert de vieux slogans usés comme « sale flic » ou « sale porc fasciste, raciste » ou encore « putain de ta mère ». Il est étiqueté du premier coup. »

    « Si un véritable radical découvre que ses cheveux longs constituent un handicap, une barrière psychologique pour communiquer avec les gens et les organiser, il les fait couper. Si je devais organiser une communauté juive orthodoxe, je ne m’amènerais pas en mangeant un sandwich au jambon, à moins que je ne cherche à être rejeté et à avoir une bonne excuse pour me défiler. »

  5. 5 Anonyme juin 16, 2012 à 11:09

    Pour continuer les beaux projets
    -une protection efficace contre les nuisances sonores de cette usine qui pollue tout l’environnement de toute une impasse:bruits incessants jour et nuit du dimanche soir au samedi midi,plus transformateur le reste du week-end,odeurs d’huile brulée
    Nous confirmons que depuis Avril 2010 après différentes extensions de cette usine autorisées par le maire précédent et actuel il est impossible de rester dehors pour une quelconque activité

  6. 6 harrycovert juin 15, 2012 à 5:51

    Bravo pour le commentaire tout en nuances de Belle de nuit!

    « La jeunesse est le temps d’étudier la sagesse, la vieillesse est le temps de la pratiquer. [Jean-Jacques Rousseau] « 

  7. 7 BELLE DE NUIT juin 15, 2012 à 4:32

    j’ai lu avec grand intérêt avenir et comme toujours les vieux sont nuls et les jeunes sont super je rigole lorsque je lis toutes ces aneries vous savez trés bien critiqués mais vous avez des idées plein les poches ayez un peu de respect pour vos ainés et régarder un peu ce que vos parents et grands parents ont fait pour vous nous avions pas de cantine (mais pas bio) pas de vélo pour se promener sur les voies cyclable mais nous avions du respect pour le maire le curé l’instituteur le docteur ce que vos enfants n’ont pas

  8. 8 harrycovert juin 15, 2012 à 7:33

    La gérontocratie actuelle pose un grave problème démocratique, les plus agés dirigent tout, occupent tous les postes importants, prennent des décisions pour un avenir qui pour eux se résume à une ou deux décennies dans le meilleur des cas. C’est décourageant pour les plus jeunes qui ne votent plus, ou même s’ils votent le poids du nombre n’est pas en leur faveur. Un projet né en Suisse proposait de donner un droit de vote aux enfants par le truchement de leurs parents, une famille composé de 3 enfants mineurs disposerait de 5 voix, je vous laisse imaginer l’impact que cela aurait…mais il ne faut pas trop rêvé le système est trop bien verrouillé.

    Sinon on peut rêvé de quelques beaux projets à Montmerle pour les municipales de 2014:

    – une voie cyclable Montmerle Belleville
    – commune zéro pesticides
    – l’ile de Montmerle réserve naturelle
    – cantine scolaire bio, et avec moins de viande
    – restauration du bocage et protection des arbres anciens (pour le peu qu’il en reste)
    – tout le centre village en véritable zone 30
    – abandon du projet de port gouffre financier et son impact ecologique négatif
    – distribution gratuite de cannabis (non, je deconne :))))
    – …etc il y a tellement à faire


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




juin 2012
L M M J V S D
« Mai   Juil »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Archives


%d blogueurs aiment cette page :